Produisez de l'énergie solaire !

Toutes les sources d'électricité américaines nouvellement ajoutées en avril 2020 provenaient d'énergies renouvelables

Selon un examen par la campagne SUN DAY des données qui viennent d'être publiées par la Federal Energy Regulatory Commission (FERC), l'énergie éolienne, solaire et hydroélectrique a fourni 100% des 1328 MW de nouvelle capacité de production électrique américaine ajoutée en avril 2020.

Le dernier rapport mensuel de la FERC intitulé «Energy Infrastructure Update» (avec des données jusqu'au 30 avril 2020) révèle également que les sources d'énergie renouvelables ont représenté 5 113 MW – soit 56,3% – sur les 9 082 MW ajoutés au cours des quatre premiers mois de cette année. Trente-deux nouvelles «unités» éoliennes (totalisant 3 104 MW) ont été ajoutées à la capacité totale de production d'énergie des États-Unis, accompagnées de 110 unités solaires (1 973 MW), six unités hydroélectriques (25 MW) et deux unités de biomasse. (11 MW).

La FERC a également déclaré 3 964 MW (ou 21 unités) de nouvelle capacité de gaz naturel, qui représentaient la majeure partie du reste. Il n'y a eu aucune nouvelle augmentation de capacité pour le charbon, le pétrole, l'énergie nucléaire ou la géothermie depuis le début de l'année.

Les sources d’énergie renouvelables représentent désormais 22,87% de la capacité de production installée totale disponible du pays et continuent d’augmenter leur avance sur le charbon (20,32%). La capacité de production d'énergie éolienne et solaire est désormais de 12,87% du total de la nation… et cela n'inclut pas l'énergie solaire distribuée (sur le toit).

À titre de perspective, il y a cinq ans, la FERC a indiqué que la capacité totale de production d'énergie renouvelable installée était de 17,05% du total du pays, avec l'éolien à 5,74% (maintenant 9,08%) et l'énergie solaire à 1,05% (maintenant 3,79%). Ainsi, au cours des 50 dernières années, la part de l’énergie éolienne dans la capacité de production du pays a presque doublé tandis que celle de l’énergie solaire est désormais presque quatre fois plus importante.

En comparaison, en avril 2015, la part du charbon était de 27,50% (maintenant 20,32%), le nucléaire était de 9,14% (maintenant 8,71%) et le pétrole était de 3,92% (maintenant 3,29%). Seul le gaz naturel a connu une croissance parmi les sources non renouvelables – passant d'une part de 42,23% il y a cinq ans à 44,64% aujourd'hui.

De plus, les données de la FERC suggèrent que la part des énergies renouvelables dans la capacité de production devrait augmenter considérablement au cours des trois prochaines années. Les ajouts de capacité de production «à forte probabilité» pour l'éolien, moins les retraits anticipés, reflètent une augmentation nette prévue de 26 867 MW, tandis que l'énergie solaire devrait augmenter de 24 083 MW. À titre de comparaison, la croissance nette du gaz naturel ne sera que de 20 657 MW. Ainsi, l'éolien et le solaire sont en passe de chaque fournir plus de nouvelles capacités de production que le gaz naturel au cours des trois prochaines années.

Alors que l'hydroélectricité, la géothermie et la biomasse devraient également connaître une croissance nette (1903 MW, 178 MW et 19 MW respectivement), la capacité de production de charbon et de pétrole devrait chuter – de 16 428 MW et 3 112 MW, respectivement. En fait, la FERC ne signale aucune nouvelle capacité de charbon dans le pipeline au cours des trois prochaines années et seulement 4 MW de nouvelle capacité basée sur le pétrole. L'énergie nucléaire devrait rester essentiellement inchangée – avec seulement 2 MW de plus.

Au total, la combinaison de toutes les énergies renouvelables ajoutera plus de 53 GW de nouvelle capacité de production nette au total du pays d'ici avril 2023. C'est près de 50 fois la nouvelle capacité nette (1,1 GW) qui devrait être ajoutée par le gaz naturel, le charbon , pétrole et nucléaire combinés.

Si ces chiffres se maintiennent, au cours des trois prochaines années, la capacité de production d’énergie renouvelable devrait représenter plus du quart de la capacité de production installée totale disponible du pays.

En fait, la part des énergies renouvelables pourrait être encore plus élevée. Au cours de la dernière année, la FERC a régulièrement augmenté ses projections d'énergie renouvelable dans ses rapports mensuels sur l'infrastructure. Par exemple, il y a deux mois dans son rapport de février, la FERC prévoyait une croissance nette au cours des trois prochaines années de 50 933 MW pour les sources d'énergie renouvelables – 2 117 MW de moins que sa dernière projection.

«Malgré les impacts de la crise mondiale des coronavirus, les énergies renouvelables – en particulier l'éolien et le solaire – poursuivent leur marche vers une éventuelle domination énergétique», a noté Ken Bossong, directeur exécutif de la campagne SUN DAY. «Et comme les prix de l'électricité produite à partir de sources renouvelables chutent de plus en plus bas, cette tendance de croissance semble s'accélérer.»

Nouvelle du SUN DAY

<! –

->

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *