Produisez de l'énergie solaire !

Plus de 70% des ressources électriques à l'échelle des services publics ajoutées en 2020 étaient des énergies renouvelables

0 Comments

La campagne SUN DAY a examiné les données de la FERC pour constater que les sources d'énergie renouvelables (qui comprennent la biomasse, la géothermie, l'hydroélectricité, le solaire et l'éolien) représentaient plus de 70% (14734 MW) des 20803 MW de nouvelle capacité de production d'électricité les 11 premiers mois de 2020. L'éolien (8 042 MW) et le solaire (6 485 MW) ont chacun apporté plus de nouvelle capacité de production que le gaz naturel (6 039 MW).

Le dernier rapport mensuel «Energy Infrastructure Update» de la FERC (avec des données jusqu'au 30 novembre 2020) révèle également que le gaz naturel représentait 29% du total, avec de très petites contributions du charbon (20 MW), du pétrole (5 MW) et du « autres »sources (5 MW) assurant le solde. Il n'y a pas eu de nouveaux ajouts de capacité par l'énergie nucléaire ou la géothermie depuis le début de l'année.

De plus, toute la nouvelle capacité de production ajoutée de juin à novembre a été fournie par l'éolien (2 987 MW), le solaire (2 218 MW) et l'hydroélectricité (24 MW). En novembre seulement, toutes les nouvelles capacités de production d'électricité à l'échelle des services publics américaines ajoutées étaient attribuables à cinq nouvelles unités éoliennes (882 MW) et à dix unités solaires (626 MW).

Les sources d’énergie renouvelables représentent désormais 23,52% de la capacité de production installée totale disponible du pays et continuent d’accroître leur avance sur le charbon (19,97%). La part de l’énergie éolienne (9,42%) dans la capacité de production a désormais dépassé celle du nucléaire (8,61%), tandis que le solaire (4,16%) a légèrement dépassé le pétrole (3,31%). La capacité de production d’énergie éolienne et solaire représente désormais 13,58% du total de la nation – sans compter l’énergie solaire distribuée (sur les toits).

Il y a cinq ans, la FERC a signalé que la capacité de production d’énergie renouvelable installée représentait 17,53% du total du pays, avec le vent à 6,03% (maintenant 9,42%) et le solaire à 1,16% (maintenant 4,16%). Par comparaison, en août 2015, la part du charbon était de 26,42% (maintenant 19,97%), le nucléaire était de 9,18% (maintenant 8,61%) et le pétrole était de 3,86% (maintenant 3,31%). Seul le gaz naturel a connu une croissance parmi les sources non renouvelables – passant de 42,84% il y a cinq ans à 44,41% aujourd'hui.

Les données de la FERC suggèrent également que la part des énergies renouvelables dans la capacité de production est en passe d'augmenter considérablement au cours des trois prochaines années. Les ajouts de capacité de production «à forte probabilité» pour l'énergie éolienne, moins les retraits prévus, reflètent une augmentation nette prévue de 27 622 MW, tandis que l'énergie solaire devrait augmenter encore plus – 32 784 MW. En comparaison, la croissance nette du gaz naturel ne sera que de 21 489 MW. Donc, on prévoit que l'éolien et le solaire combinés fourniront près de trois fois plus de nouvelle capacité de production que le gaz naturel au cours des trois prochaines années.

Si l'hydroélectricité, la géothermie et la biomasse devraient également connaître une croissance nette (1018 MW, 178 MW et 105 MW, respectivement), les capacités de production de charbon et de pétrole devraient chuter de 22 621 MW et 5 055 MW respectivement. En fait, la FERC ne signale aucune nouvelle capacité de charbon dans le pipeline au cours des trois prochaines années et seulement 6 MW de nouvelle capacité pétrolière. L'énergie nucléaire devrait également chuter fortement – de 4 330 MW, soit plus de 4% de sa capacité d'exploitation actuelle.

Au total, la combinaison de toutes les énergies renouvelables ajoutera plus de 61707 MW de nouvelle capacité de production nette au total du pays d'ici novembre 2023, tandis que la nouvelle capacité nette provenant du gaz naturel, du charbon, du pétrole et de l'énergie nucléaire combinés diminuera en fait de plus de 10500. MW.

Si les projections de la FERC s'avèrent exactes, au cours des trois prochaines années, la capacité de production d'énergie renouvelable devrait représenter confortablement plus d'un quart de la capacité de production installée totale disponible du pays – passant de 23,52% aujourd'hui à 27,46% en trois ans. Dans le même temps, la part du charbon tombera à 17,37% (contre 19,97% aujourd'hui), le nucléaire à 7,92% (contre 8,61%) et le pétrole à 2,78% (contre 3,31%). La part du gaz naturel diminuera également légèrement à 44,31%, contre 44,41% actuellement.

«Les projections de la FERC pour une forte croissance des sources d’énergie renouvelables, en particulier l’énergie solaire et éolienne, pourraient très bien s’avérer indûment modestes», a noté Ken Bossong, directeur exécutif de la campagne SUN DAY. «Avec une nouvelle administration Biden très favorable, associée à des majorités démocrates au Sénat et à la Chambre des représentants américains, cette tendance devrait non seulement se poursuivre mais s'accélérer rapidement au cours des prochaines années.»

Actualité de SUN DAY

<! –

->

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *