Produisez de l'énergie solaire !

L'Organisation mondiale du commerce déclare que les tarifs américains sur les panneaux solaires chinois sont équitables

0 Comments

Un panel de règlement des différends de l'Organisation mondiale du commerce a constaté que les États-Unis avaient suivi toutes les règles de l'OMC lors de l'établissement de mesures de sauvegarde contre les cellules et modules solaires importés en 2018, et que l'administration Trump avait de nombreuses raisons d'imposer les tarifs.

La Chine a appelé l'OMC à revoir les tarifs, affirmant qu'ils étaient incompatibles avec diverses règles mondiales. La Chine a contesté les conclusions de la Commission du commerce international des États-Unis selon lesquelles il existait un lien entre l'augmentation des importations/dumping chinois et un préjudice grave causé à l'industrie nationale de fabrication de panneaux solaires.

Un groupe spécial de l'OMC a rejeté la contestation de la Chine, jugeant à la place que la Chine n'avait pas établi que les États-Unis avaient agi à l'encontre des règles de l'OMC sur les mesures de sauvegarde.

Les tarifs originaux de 2018 sont sur un calendrier déroulant de quatre ans. Un taux plus élevé a été ajusté pour la quatrième année, et tous les types de panneaux solaires en silicium cristallin importés (à l'exception de quelques exemptions mineures) sont actuellement soumis à une taxe de 18% qui devrait prendre fin en février 2022.

Cinq sociétés (Auxin Solar, LG, Mission Solar, Q CELLS, Suniva) ont demandé à l'ITC des États-Unis de prolonger de quatre ans les tarifs sur les importations de silicium cristallin solaire. L'ITC rendra compte de sa décision au président Joe Biden d'ici le 8 décembre 2021, et à ce moment-là, le président pourra choisir de prolonger le recours de sauvegarde pour une période supplémentaire de quatre ans.

<!–

–>

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *