L’industrie solaire demande au Massachusetts de mettre en œuvre l’extension du programme SMART

0 Comments

La semaine dernière, le représentant de l’État Jeffrey Roy a envoyé une lettre au commissaire Nelson du Département des services publics (DPU) l’exhortant à mettre en œuvre rapidement le programme Smart Massachusetts Renewable Target (SMART). Une action rapide est nécessaire pour que le Massachusetts progresse vers ses objectifs ambitieux en matière d’énergie propre à l’horizon 2030.

Cependant, cela fait plus de dix-huit mois que le ministère des Ressources énergétiques (DOER) a finalisé les règlements pour étendre le programme, et l’inaction du ministère des Services publics sur de multiples questions non controversées n’a pas réussi à mettre en œuvre le programme, ce qui a fait perdre du temps à atteindre les objectifs.

SEIA a rejoint le représentant Roy pour exhorter le commissaire et le ministère des Services publics à mettre immédiatement en œuvre le programme d’incitation et à augmenter rapidement les installations solaires dans l’État.

« Les décideurs politiques du Massachusetts ont déjà décidé d’étendre le programme et ont fourni les règlements pour le faire », a déclaré David Gahl, directeur principal des politiques, Est, pour SEIA. « Plus de 100 MW de capacité solaire n’ont pas encore été ajoutés au réseau en raison de l’inaction et de la lenteur du ministère des Services publics. Les retards dans la mise en œuvre du programme SMART entravent les progrès vers les objectifs de réduction des émissions de carbone du Massachusetts à l’horizon 2030.

Alors que le Massachusetts devrait ajouter plus de 1,8 gigawatt d’énergie solaire au cours des cinq prochaines années, retarder les incitations du programme SMART pourrait ralentir les installations solaires et compromettre les progrès vers les objectifs climatiques de l’État, à l’approche de 2030.

« Au ministère des Services publics : Il est grand temps d’agir sur ces questions. Il y a maintenant fini [a] Un arriéré de 100 MW de projets proposés qui n’attendent que le programme SMART et chaque instant que nous gaspillons ne fait que retarder notre avenir énergétique propre. Nous faisons écho à l’appel du représentant Roy à mettre immédiatement en œuvre ce programme et à mettre fin à ce retard inutile », a déclaré Gahl.

Nouvelle de SEIA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *