Produisez de l'énergie solaire !

Les sources d'énergie renouvelables ont «  dominé '' la nouvelle capacité de production aux États-Unis cette année

0 Comments

Les sources d'énergie renouvelables (solaire, éolienne, hydroélectrique) ont dominé la nouvelle capacité de production d'électricité aux États-Unis au cours des neuf premiers mois de 2020, selon un examen des données de la campagne SUN DAY publié par la Federal Energy Regulatory Commission (FERC). Ensemble, ils ont représenté près des deux tiers ou environ 64,1% des 16 886 MW de nouvelle capacité de service public ajoutée au cours des trois premiers trimestres de cette année.

Le dernier rapport mensuel «Energy Infrastructure Update» de la FERC (avec des données jusqu'au 30 septembre 2020) révèle également que le gaz naturel représentait 35,8%, ou 6 039 MW, du total, avec 20 MW de charbon et 5 MW d'autres sources. Il n'y a pas eu de nouveaux ajouts de capacité par l'énergie nucléaire, pétrolière ou géothermique depuis le début de l'année.

La totalité des 2 976 MW de nouvelle capacité de production ajoutée au cours de l'été a été fournie par le solaire (1 484 MW), l'éolien (1 468 MW) et l'hydroélectricité (24 MW). En septembre seulement, toute la nouvelle capacité de production électrique américaine ajoutée était attribuable à deux nouvelles «unités» éoliennes (159 MW) et à cinq unités solaires (36 MW).

Les sources d’énergie renouvelables représentent désormais 23,3% de la capacité de production installée totale disponible du pays et continuent d’augmenter leur avance sur le charbon (20,0%). La capacité de production uniquement éolienne et solaire représente désormais plus de 13,3% du total du pays et cela n’inclut pas l’énergie solaire distribuée ou sur les toits.

À titre de perspective, il y a cinq ans, la FERC a signalé que la capacité de production d’énergie renouvelable installée représentait 17,4% du total de la nation avec le vent à 5,9% (maintenant 9,2%) et le solaire à 1,1% (maintenant 4,1%). À titre de comparaison, en août 2015, la part du charbon était de 26,6% (maintenant 20%), le nucléaire était de 9,2% (maintenant 8,7%) et le pétrole était de 3,9% (maintenant 3,3%). Seul le gaz naturel a connu une croissance parmi les sources non renouvelables, passant d'une part de 42,8% il y a cinq ans à 44,5% aujourd'hui.

En outre, les données de la FERC suggèrent que la part des énergies renouvelables dans la capacité de production est en voie d'augmenter considérablement au cours des trois prochaines années d'ici septembre 2023. Les ajouts de capacité de production «à forte probabilité» pour l'énergie éolienne, moins les retraits prévus, reflètent une augmentation nette prévue de 27 324 MW tandis que le solaire devrait augmenter de 32 801 MW. En comparaison, la croissance nette du gaz naturel ne sera que de 20 872 MW. Ainsi, l'éolien et le solaire combinés devraient fournir près de trois fois plus de nouvelle capacité de production que le gaz naturel au cours des trois prochaines années.

Les capacités de production de charbon et de pétrole devraient chuter respectivement de 22 346 MW et 5 023 MW. La FERC ne signale aucune nouvelle capacité de charbon dans le pipeline au cours des trois prochaines années et seulement 6 MW de nouvelle capacité pétrolière. L'énergie nucléaire devrait également baisser de 4 990 MW, soit près de 5% de sa capacité d'exploitation actuelle.

Au total, la combinaison de toutes les énergies renouvelables ajoutera plus de 61400 MW de nouvelle capacité de production nette au total du pays d'ici septembre 2023, tandis que la nouvelle capacité nette provenant du gaz naturel, du charbon, du pétrole et de l'énergie nucléaire devrait chuter de près de 11500 MW. .

Si ces chiffres se maintiennent, au cours des trois prochaines années, la capacité de production d’énergie renouvelable devrait représenter plus d’un quart de la capacité de production installée totale disponible du pays, passant de 23,3% actuellement à 27,2% dans trois ans. Pendant ce temps, la part du charbon tombera à 17,5% 20%, le nucléaire à 7,9% de 8,7% et le pétrole à 2,8% de 3,3%. La part du gaz naturel passera à 44,4%, contre 44,5% actuellement.

Au cours des 20 derniers mois, la FERC a régulièrement augmenté ses projections d'énergie renouvelable dans les rapports mensuels «Infrastructure». La première projection de la FERC – fournie dans son rapport de mars 2019 – prévoyait l'ajout de 24 560 MW d'énergie éolienne et 12048 MW d'énergie solaire au cours des trois prochaines années. Dans son rapport le plus récent, ces prévisions étaient passées à 27 324 MW de nouvelle capacité éolienne et 32 ​​801 MW de nouveau solaire au cours des trois prochaines années.

«Il ne fait plus aucun doute que les sources d'énergie renouvelables remplacent déjà le charbon, le pétrole et l'énergie nucléaire tout en grignotant les talons du gaz naturel», a déclaré Ken Bossong, directeur exécutif de la campagne SUN DAY. «À la lumière des promesses électorales faites par le président élu Biden, cette tendance devrait non seulement se poursuivre mais s’accélérer considérablement dans les années à venir.»

Actualité de la campagne SUN DAY

<! –

->

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *