Produisez de l'énergie solaire !

L'administration Trump finalise la sortie de l'Accord de Paris

0 Comments

L'administration Trump a officiellement retiré les États-Unis de l'accord international de Paris sur le changement climatique mercredi. Bien qu'annoncé précédemment, le retrait n'a pu être finalisé que dès le lendemain de l'élection présidentielle.

Andrea McGimsey, directrice principale de la campagne Global Warming Solutions d’Environnement Amérique, a publié la déclaration suivante:

«C'est un acte déchirant, car les gens à travers le pays et dans le monde ont besoin des États-Unis pour agir et diriger la résolution de la crise climatique. Nous avons un rôle si puissant à jouer – avec notre ingéniosité américaine et notre passion pour nos terres majestueuses et notre faune. Rester dans l'Accord international de Paris serait un signal fort de notre détermination à réduire le plus rapidement possible les émissions liées au réchauffement de la planète – pour le bien de chaque être vivant sur la planète. Bien que la réintégration dépendra probablement du résultat final de l'élection présidentielle, nous continuons d'espérer que nous changerons de cap au niveau fédéral sur cet engagement international vital.

«Quoi qu’il en soit, heureusement, les gouverneurs, les chefs d’État et les responsables locaux continuent de travailler ensemble pour tenir la promesse de l’Amérique au sein de l’Alliance climatique américaine. Leur leadership audacieux en s'engageant pour une énergie 100% propre et une société électrisante prouve que si nous avons besoin de plus au niveau national, les Américains à la base sont prêts à s'appuyer sur cette question existentielle.

«Nous devons obtenir des solutions climatiques sur le terrain, à l'échelle et au rythme nécessaires pour empêcher la planète de se réchauffer de plus de 1,5 ℃. Et pour y arriver, il faut que nos dirigeants fédéraux interviennent et fassent leur part. Il est temps que le Congrès intensifie ses efforts et agisse avec audace en faveur de politiques climatiques transformationnelles à l’échelle de l’économie, qui soutiendront un climat stable pour tous les Américains et pour le monde. »

Gregory Wetstone, président et PDG de l'American Council on Renewable Energy (ACORE), a publié la déclaration suivante:

«Alors que nous attendons les résultats officiels de l'élection présidentielle, les États-Unis – deuxième plus grand émetteur de gaz à effet de serre au monde – gaspillent la crédibilité et la bonne volonté mondiales en tant que seul pays à quitter l'Accord de Paris sur le climat de 2015. Le retrait d’aujourd’hui est en contradiction avec les désirs de la grande majorité des citoyens américains de tous les horizons politiques qui comprennent la nécessité de tracer un avenir plus durable.

«Nous espérons voir l’Amérique rejoindre l’Accord de Paris, mais dans tous les cas, le secteur des énergies renouvelables du pays reste déterminé à faire sa part pour maintenir les États-Unis à une distance frappante des objectifs climatiques de Paris, en créant l’économie d’énergie propre que les Américains veulent et méritent.»

Actualité d'Environnement Amérique

<! –

->

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *