Produisez de l'énergie solaire !

Confirmez la phase correcte pour une installation de comptage d'énergie réussie

Aaron Venezia, responsable du support technique chez eGauge, a fourni cette astuce d’installation.

Le problème d'installation le plus courant en matière de comptage d'énergie de rattrapage est connu sous le nom de confusion de phase, ce qui entraînera des lectures de puissance invalides et un facteur de puissance souvent inférieur à celui attendu. De plus, les lectures de puissance peuvent être l'inverse de la polarité attendue (en fonction de l'orientation du TC).

Dans les panneaux américains à phases divisées et triphasées typiques, les disjoncteurs alternent de manière séquentielle du haut vers le bas; les services triphasés vont A, B, C, A, B, C et ainsi de suite. Les disjoncteurs horizontalement parallèles sont sur la même phase; les disjoncteurs supérieurs des deux côtés sont la phase «A», les prochains disjoncteurs sont la phase «B», etc. Lors de la surveillance des alimentations entrantes d’un panneau 120/208-V, on s’attend généralement à ce que CT1 mesure la phase A (noir), CT2, la phase B (rouge) et CT3, la phase C (bleue).

Souvent, le premier emplacement de disjoncteur disponible ou non utilisé pour l’installation d’un compteur de conversion n’est pas sur la phase A, mais peut être sur la phase B ou C. Par exemple, si l’entrée de tension L1 du compteur est sur un disjoncteur utilisant la phase B, L2 atterrira sur C et L3 sur A. Il existe maintenant un décalage entre le vrai L1 du système et le L1 du compteur.

Si les CT sont installés avec CT1 sur A (noir), CT2 sur B (rouge) et CT3 sur C (bleu), il y a maintenant une confusion de phase car CT1 est sur la phase A du système mais sur la phase L3 de l’eGauge. Ce problème est plus susceptible de se produire lorsque le compteur ne se trouve pas à proximité des TC. Par conséquent, les connexions de tension ne peuvent pas être directement tracées entre eGauge et le panneau.

La meilleure méthode pour confirmer que la mise en phase est correcte consiste à utiliser un voltmètre portable pour la tension alternative du système. Placez une sonde sur la borne de tension L1 de l'eGauge et l'autre sonde vers le conducteur CT1 autour. Une lecture de 0 VAC indique qu'il s'agit de la même phase et CT1 surveille réellement L1, tandis qu'une lecture de 208 V (ou autre tension entre phases) indique qu'il s'agit de phases différentes et que CT1 n'est pas sur L1. Cette méthode peut être utilisée sur n’importe quel service électrique.

L'outil eGauge Channel Checker et le visualiseur de forme d'onde de l'oscilloscope peuvent être utilisés pour aider à identifier les erreurs de phase. Si une confusion de phase est détectée, le logiciel peut être configuré pour appliquer le TC à la bonne ligne sans avoir à déplacer physiquement les TC.

Nous recommandons que cette méthode soit utilisée en complément d'autres techniques de mise en service sur toutes les installations de compteurs d'énergie mis à niveau pour assurer des lectures correctes et éviter les problèmes pouvant nécessiter une revue et une inspection de l'installation.

<! –

->

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *