3 façons dont les développeurs peuvent réduire la complexité et les risques des projets ciblant les ménages LMI

0 Comments

Par Sarah Moon, directrice des origines solaires communautaires, DSD

Crédit : DSD

L’énergie solaire communautaire devrait atteindre un nombre record d’installations cette année. Avec plus de 70% de la nation incapable d’accéder à l’énergie solaire sur les toits, l’énergie solaire communautaire est désormais la meilleure option pour réaliser des économies d’énergie grâce aux énergies renouvelables.

En plus d’aider les États à faire des progrès significatifs vers les objectifs énergétiques individuels et nationaux, l’énergie solaire communautaire présente également une opportunité parfaite d’apporter une énergie propre et renouvelable aux communautés mal desservies, où les ménages à revenu faible à modéré (IMT) sont généralement incapables de payer les coûts initiaux. de l’énergie solaire résidentielle, manque de crédit suffisant pour louer l’équipement, manque d’espace pour l’installer, etc.

Pour les développeurs, l’énergie solaire communautaire représente une opportunité de développer leurs portefeuilles avec des projets rentables et bien incités, d’établir des partenariats fructueux et d’obtenir plus de projets sur le terrain.

Développer des projets solaires communautaires pour desservir spécifiquement les communautés LMI est moins compliqué que beaucoup ne le pensent ; cependant, ces projets peuvent parfois impliquer des risques et une complexité supplémentaires. Heureusement, il existe différentes manières pour les développeurs de contourner ce risque et cette complexité.

Regardez les États ciblant l’augmentation de l’énergie solaire communautaire dans les communautés LMI

Un rapport de la Delaware Public Service Commission a révélé que 71% de la capacité d’exploitation solaire de la communauté américaine est liée à des initiatives législatives de l’État.

Projet DSD

Les décideurs sont enthousiasmés par l’énergie solaire communautaire car elle fonctionne à grande échelle et a le potentiel de profiter à ceux qui en ont le plus besoin. En tant que telles, les politiques de l’État ont évolué, rendant l’énergie solaire communautaire moins complexe et plus viable dans les communautés mal desservies.

Plusieurs États, comme le Massachusetts, le New Jersey et l’État de New York, ouvrent la voie avec des programmes solaires communautaires bien assemblés et des incitations qui stimulent l’adoption, en particulier parmi les ménages LMI.

Un des premiers leaders de l’énergie solaire communautaire, le Massachusetts a depuis longtemps maintenu une structure d’incitation distincte pour les communautés LMI dans le cadre du programme SMART de l’État. L’État a également assoupli les exigences de qualification des abonnés, évoluant vers un modèle de géo-éligibilité qui permet à plus d’abonnés de se qualifier et aide les développeurs à offrir aux clients des économies plus rapidement.

Comme le Massachusetts, le New Jersey a également allégé ses exigences en matière de charge de la preuve pour les abonnés LMI et est passé à un modèle d’inscription à la géo-éligibilité et à l’auto-attestation. Le programme solaire communautaire du New Jersey implique également une sollicitation concurrentielle où les fournisseurs soumissionnent dans certains attributs pour obtenir un placement solide du conseil des services publics. L’un des attributs les plus pondérés est le pourcentage de clients LMI que le projet desservira, qui doit représenter 51 % des abonnés pour chaque projet attribué au cours de sa première année. La structure de ce marché concurrentiel de sollicitation oblige également les développeurs à prendre en compte les coûts d’acquisition et de gestion des clients LMI dans leurs offres.

À New York, une politique solide et une forte croissance du solaire communautaire maintiennent la NYSERDA sur la bonne voie pour atteindre son objectif de 10 GW de DG solaire d’ici 2030. En août, la NYSERDA a débloqué 52,5 millions de dollars de financement par le biais de son programme Inclusive Community Solar Adder pour cibler 50 000 ménages LMI .

Il est important pour les développeurs de prêter attention à l’évolution des politiques d’état qui mèneront à plus d’opportunités d’atteindre les communautés LMI.

Atténuer le risque financier

Alors que les grands bailleurs de fonds institutionnels sont devenus plus à l’aise avec l’énergie solaire communautaire et acceptent plus de risques, l’énergie solaire communautaire dans les communautés LMI peut soulever des inquiétudes quant aux défaillances des clients. Pour résoudre ce problème, les développeurs peuvent rechercher des partenaires solides dans le projet, tels qu’un service public ou un point d’ancrage commercial, capables de fournir plus de stabilité à une partie du projet.

Les développeurs peuvent également rechercher des domaines où la facturation consolidée des services publics est une option. De cette façon, les abonnés ne reçoivent qu’une seule facture par mois, au lieu d’une du service public et une du fournisseur d’énergie solaire communautaire. Dans certains programmes solaires communautaires où le service public gère uniquement la facturation de l’abonnement, le risque de non-paiement est transféré du développeur au service public.

En outre, les développeurs peuvent tirer parti des incitations de l’État pour augmenter la valeur potentielle des projets. Un exemple est l’incitatif Inclusive Community Solar Adder de New York, qui est dédié aux projets desservant les abonnés LMI, les logements abordables et d’autres installations bénéficiant aux communautés défavorisées.

Trouver et qualifier efficacement les abonnés

Projet DSD

Identifier des programmes et des incitations ciblés est une chose, mais afin d’obtenir avec succès un financement et des incitations pour construire un projet solaire communautaire, les développeurs doivent d’abord inscrire suffisamment d’abonnés, y compris une partie spécifique qui se qualifie comme LMI.

Mais trouver et qualifier ces abonnés LMI peut être difficile et coûteux. Pour éliminer ce fardeau, les développeurs peuvent chercher à s’associer à un fournisseur d’acquisition et de gestion de clients qui a fait ses preuves dans l’éducation des clients et la souscription complète de projets. Un fournisseur d’acquisition et de gestion de clients qui est déjà bien connecté dans une communauté locale peut probablement trouver et abonner des clients plus efficacement et établir une meilleure confiance et des relations à long terme avec les clients.

Les développeurs peuvent également se tourner vers l’un des huit États du pays (Massachusetts, Ohio, Californie, Illinois, New Jersey, New York, Rhode Island, Virginie) qui ont promulgué des lois sur l’agrégation des choix communautaires (CCA), en particulier ceux qui ont adopté des décisions pour permettre les programmes solaires de choix de la communauté opt-out. Ces programmes de retrait permettent aux municipalités d’inscrire automatiquement tout ménage relevant de leur juridiction à un programme solaire communautaire, quel que soit leur niveau de revenu ou de crédit. Cela se traduit par des projets entièrement souscrits essentiellement du jour au lendemain et réduit les coûts de formation qui servent généralement à amener les clients à s’abonner.

Avec autant de programmes et d’incitations, il est clair que l’énergie solaire communautaire sera une force pour l’adoption des énergies renouvelables pour les années à venir. La capacité de desservir davantage de ménages LMI ne fera qu’accroître l’impact et la portée de l’énergie solaire communautaire.

Si vous êtes un développeur qui ne travaille pas déjà pour exploiter le marché solaire communautaire, vous serez laissé pour compte, mais si vous êtes en mesure d’atteindre efficacement les ménages LMI, vous débloquerez le véritable pouvoir de l’énergie solaire communautaire avec un système propre, une énergie renouvelable et abordable pour tous.


Sarah Moon a eu une passion toute sa carrière pour les énergies renouvelables et l’environnement, en commençant par l’étude des sciences de la Terre à l’université. Depuis qu’elle a trouvé sa place dans l’industrie solaire solaire, Sarah s’est spécialisée dans l’énergie solaire communautaire et est l’experte interne de DSD sur ce marché passionnant et inclusif. En tant que directrice de Community Solar Originations, Sarah tient l’équipe informée des nouveaux progrès de la politique solaire communautaire et s’assure que tous les projets solaires communautaires ont des partenaires solides pour trouver et servir leurs abonnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *